MALI

Population              12 300 000 hab

Pop urbaine            31%

Alphabétisation       24%

Fédération nationale des parents d'élèves et étudiants du Mali

        FENAPEEM

Président

        Mamadou Lamine DIARRA

Dernières nouvelles

La FENAPPEEM, encore la FENAPEEM !

29/11/2005, par Dr. Ibrahima Lanseni Coulibaly, correspondant de la FENAPEEM

 

Grâce à l’opiniâtreté de son Président, la FENAPEEM dispose désormais d’un siège social doté d’un téléphone et de quelques équipements offerts par le Ministre des Domaines de l’Etat. De quoi faire fonctionner une structure reconnue d’Utilité Publique.

 

Ensuite, La FENAPEEM a  eu l’honneur et le privilège de présider les travaux de l’atelier d’élaboration du plan d’actions de développement de l’éducation pour l’année 2006- 2007 du District de Bamako tenu les 29 et 30 décembre 2005 au Centre des Ressources de l’Education Non Formelle. Le Représentant de la FENAPEEM, lors de ces assises, s’est félicité de cette marque de confiance que ses pairs ont placée en sa structure et a exhorté les uns et les autres à un partenariat encore plus fécond pour une « école apaisée et performante ».

 

A l’issue de cette importante rencontre qui a regroupé les représentants de l’administration scolaire et de la société civile, la capitale malienne s’est dotée d’un plan d’actions assorti d’un budget prévisionnel.  En outre, l’atelier a adopté un budget annuel de 1 025,3 millions de francs CFA pour la mise en œuvre d’un plan d’action dont les grands axes sont la formation de l’administration scolaire, des enseignants et autres éducateurs, la construction et la réhabilitation des infrastructures scolaires …

 

Enfin, La FENAPEEM s’investit dans la prévention contre le VIH/SIDA par l’élaboration d’un Projet régional financé par le Programme National de Lutte contre le SIDA (PNLS). Quand les parents osent s’assumer sur un front souvent considéré dans la société malienne comme relevant du domaine des tabous, les enfants sont plus réceptifs au message et osent, à leur tour, en parler. En tout cas pendant toute une année, la FENAPEEM conduira ce projet dans la ville de Sikasso à la frontière de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso.

 

Cependant, l’arbre ne doit pas cacher la forêt : la FENAPEEM, depuis la mise en place des Comités de Gestion Scolaire (CGS) auxquels l’Etat transféra l’essentiel des prérogatives des APE, est devenue le parent pauvre du partenariat autour de l’école malienne. Heureusement qu’elle continue à imposer sa présence par des actes quotidiens.

 

Aussi, dans son Plan d’action  dont l’un des objectifs est « la mobilisation et la sensibilisation de la société civile autour de la situation que vivent les APE dans le contexte de la décentralisation », la FENAPPEM se propose « d’organiser un plaidoyer » en collaboration avec le Syndicat des enseignants et « tenir son Conseil National ».